Qui sommes-nous ?

Institut de Médecine Fonctionnelle

Notre mission

Faire de la Médecine Fonctionnelle un standard de soin répandu pour servir la plus haute expression de la santé individuelle.

  • La Médecine Fonctionnelle est orientée vers le client (patient-orientée). Elle prend en charge les interactions entre la génétique, l’environnement et les facteurs qui influent sur la santé et sur la maladie chronique et complexe.
  • Notre approche innovatrice et visionnaire, est un modèle de prise en charge personnalisée du patient, et le responsabilise en matière de qualité d’accompagnement en santé.

Nous consacrons du temps, de l’énergie, et des ressources afin d’assurer que ceux qui nous consultent tirent le plus grand bénéfice de leur expérience dans nos cabinets.

Continuum dans la médecine fonctionnelle

L’institut de Médecine Fonctionnelle est une instance de formation continue post-graduée, non gouvernementale, indépendante de tout pouvoir. Il n’a pas de but lucratif. L’IMF accueille des praticiens, professionnels de santé ainsi que des sympathisants. Sa seule vocation est de faciliter l’accès à la Médecine Fonctionnelle.

Comment IMF appréhende les problèmes de santé d’aujourd’hui ?

PROBLEMES DE SANTE REPONSES ITF
Les coûts de prise en charge des maladies complexes et chroniques entrainent des faillites dans nos systèmes de santé. Avec le vieillissement de la population, nous devons aider les populations à maximiser leur santé et à réduire leur dépendance aux médicaments coûteux. L’institut de Médecine Fonctionnelle forme les professionnels de santé et les autres praticiens de santé à identifier et à traiter les déséquilibres sous-jacents des maladies chroniques. Il crée ainsi un momentum vers la santé.
Il existe toujours un long délai (quelques décades) entre l’émergence de nouveaux traitements et leur adoption par la communauté des praticiens, particulièrement en nutrition et en diététique. L’IMF aide à réduire ce temps de latence en insistant sur l’absolue nécessité de comprendre les recherches en biochimie et en physiologie dans le contexte d’une pratique clinique, avec un focus sur la diète et le mode de vie.
Santé et prévention des maladies sont largement le résultat d’un mode de vie sain. Cependant notre système de santé ne se focalise pas sur le changement de mode de vie ou les causes profondes qui installent la maladie. L’IMF aide les cliniciens à éduquer leurs patients pour entraîner des changements essentiels de style de vie pour leur futur bien-être. L’IMF est un support des cliniciens par la production d’une information utile sur son site internet.

Notre pédagogie

A la di?érence des autres médecines alternatives (comme l’acupuncture, la chiropraxie, la naturopathie, ou l’ostéopathie), la Médecine Fonctionnelle ne requiert pas que les professionnels changent de langage, d’outils de soin, et/ou ne renoncent aux bases de leurs disciplines respectives.

Notre enseignement utilise la gestion et la pensée clinique suivant le continuum suivant :

  • Principes de la MF
  • Processus physiologiques fondamentaux
  • Fondements de la MF
  • Dysfonctions cliniques fondamentales
  • Approches cliniques pratiques
  • Approche globale (holistique)
  • Le choix pédagogique

Ainsi abordée, la MF peut être enseignée à tout clinicien ouvert d’esprit et prêt à passer le cap du Kaléidoscope des symptômes pour regarder le patient sous un nouvel angle. Il s’agit ici d’acquérir, d’analyser, de classifier et de fixer des priorités thérapeutiques ou préventives pour corriger les déséquilibres qui font le lit des maladies.

Notre choix pédagogique s’appuie sur des études scientifiques réalisées en matière de formation continue médicale (FCM). Ces études révèlent que les formations post-graduées médicales, dans leur format académique actuel, sont insu?santes à induire des changements de pratique chez cliniciens parce que :

  • Une intervention aussi riche soit–elle, apporte au plus des connaissances et ne change pas l’habitude médicale,
  • Une seule intervention par thème au cours de FCM a peu de chance d’influencer la pratique que plusieurs interventions sur le même thème,
  • Peu importe sa pertinente, des intervenants éminents et /ou des interventions riches ne contribuent pas à changer les pratiques si elles ne répondent pas aux questions pratiques du clinicien.
  • Et enfin, les praticiens détachés de leur contexte de cabinets, pendant un temps, sont plus réceptifs et plus enclins à assimiler les enseignements.

Toutes ces observations, nous ont conduits à adopter une pédagogie proactive, de confrontation d’expériences entre collègues et de collaboration par le système de mentor.